I know NIGO! Now you do too.

April 4, 2022
Reviews
Arslane Gharout
"Nigo est un sage, une force imparable qui continuera toujours à inspirer."

C’est ce que disait Pharell en 2013 à Complex, au sujet du fashion designer et producteur japonais Nigo, aujourd’hui directeur artistique chez Kenzo.

Mais qui est Nigo au juste ?

De son vrai nom Tomoaki Nagao, Nigo est un véritable couteau-suisse. Fashion designer, DJ, producteur et entrepreneur, il est surtout connu pour avoir créé la marque de streetwear Bape.
Aujourd’hui directeur artistique chez Kenzo et directeur créatif pour plusieurs marques dont Uniqlo, il est également membre du groupe hip-hop Teriyaki Boyz (mais si, vous les connaissez !) dont il est DJ depuis la création du groupe en 2005.

Virigil Abloh disait d’ailleurs que Bape était le channel de sa génération. Une énième preuve que Nigo a été une importante inspiration pour bon nombre de designers d'aujourd'hui.

Dans le monde de la musique, Nigo a souvent été associé à des artistes Hip-Hop US tels que Pharrell, Kanye West ou encore Pusha T, pour ne citer que certains d'entre eux.
Propriétaire de la maison de disque Bape sounds, Nigo a aussi été à l’origine de l’émission Nigoldeneye sur MTV Japon durant les années 2000. En bref, un CV bien rempli.

Le 25 Mars sortait son album I know NIGO!, 1er album solo du producteur depuis 22 ans.
Produit en collaboration avec Pharrell Williams, l’album comprend notamment des collabs avec Pharrell, Pusha T, A$AP Rocky, Tyler The creator, A$AP Ferg, Lil Uzi Vert ou encore Clipse. Rien que ça…
On notera également un morceau en feat. avec son groupe Teriyaki Boyz et même un morceau posthume avec le regretté Pop Smoke. Cela fut notamment possible grâce à un des amis de Nigo, Steven Victor, qui avait signé le défunt rappeur sur son label.

La plupart des morceaux ont été dévoilés pour la première fois lors de la présentation de la collection Automne/Hiver 2022 de Kenzo, en Janvier à Paris.

C'est par un freestyle de Tyler The Creator et A$AP Rocky que l'album commence.
Enregistré en 2019, le morceau est une nouvelle démonstration de la symbiose parfaite entre les 2 rappeurs qui n'est de toute façon aujourd'hui plus à prouver après les excellents "Potato Salad" et What The Fuck Right Now". On appréciera également le subtil sample de Lil Jon en arrière plan ainsi que le changement de beat bien vénère avant le couplet de Tyler.

On retrouvera d’ailleurs A$AP Rocky sur le morceau suivant, dénommé Arya, que les fans de Games of Thrones risquent d’aimer tout particulièrement puisque le nom est en référence directe à Arya Stark.
Une autre référence se trouvera dans les lyrics : “Arya, just add a ton of y'all names to my list, bitch”

Mention spéciale à l'instru au piano et aux Adlibs de Pharrell. Morceau flagship de l’album à n’en pas douter, ce n’est certainement pas pour rien qu’il a été choisi comme 1er single de l’album.

Impossible d’évoquer l’album sans parler du morceau avec Pop Smoke, une vibe drill énervée qui vient nous rappeler à quel point le rappeur originaire de Brooklyn n’était jamais dans la demi-mesure lorsqu’il s’agissait de faire ce qu’il faisait de mieux : spitting fire bars that is.

La drill refera son apparition dans le morceau d’après intitulé Heavy mais cette fois-ci avec une inspiration beaucoup plus UK, en feat. avec Lil Uzi Vert, un genre de musique dont le rappeur ne nous avait pas encore habitué. Une agréable surprise puisque ce dernier s’en sort très bien dans le genre.

Pusha T viendra quant à lui ajouter une touche sombre à l’album comme il sait si bien le faire, dans le morceau très boom bap Hear me Clearly (personal favourite avec Come On, Let’s Go) et Punch Bowl.
Peu importe ce que certains peuvent penser de Pusha, celui-ci se classe tout en haut dans le panthéon des meilleurs rappeurs de ces 10 dernières années.

Certains sons seront néanmoins assez décevants, je pense notamment aux morceaux avec Pharrell Williams que je trouve tout simplement en dessous du lot. Le morceau avec Kid Cudi, bien qu’excellent dans la production avec un beat très électropop, sonne un peu comme un air de déjà vu. Il faut dire que l’excès d’auto-tune n’aide pas non plus.
Pour la défense de Nigo, c’est malheureusement le cas de la grande majorité des morceaux de Kid Cudi depuis quelques années.

La conclusion de l’album se fait avec Tyler The Creator et son morceau Come on, Let’s Go. Véritable bijou au niveau des paroles et accompagné d’un beat très hip-hop californien, c’est probablement un des morceaux les plus aboutis de Tyler.
Le clip est quant à lui haut en couleurs, les visuels absolument démentiels et on pourra aussi noter une apparition très furtive mais de Pharrell.

Au final, I know NIGO! est un album feel good aux allures de compilation mixtape où Nigo, un peu à la manière d’un curateur, va ici réunir ses meilleurs amis rappeurs dans le but de sortir l'album le plus fun possible.
On appréciera le fait que Nigo expérimente autant avec les genres... Entre les beats electro japonais, la drill, la hip-house ou encore la trap sans compter les multiples samples, tous de grande qualité, il y a de quoi faire (ou plutôt écouter.)

L'album est un véritable témoignage collectif de l'admiration que Nigo s'est forgé dans le monde du hip-hop. Tout un symbole.
Mais le projet reste malgré tout un petit peu "niche" comme diraient nos amis anglo-saxons, de par sa nature et du fait que Nigo ne soit pas aussi connu du grand public comparé aux artistes mainstream qui l'accompagnent. Ceci dit il plaira sans aucun doute à la majorité des amateurs de rap US.

Arslane Gharout

Passioné de musique n'hésitant pas à partager ses pensées, opinions et divagations... Le tout garantie sans filtre.
J'ai précédemment écrit pour de nombreux sites électro dont We Love Dub et je me consacre aujourd'hui à NAMB.

Infidèle lorsqu'il s'agit de genre de musique.

Articles Similaires